Le Football Américain et Le Super Bowl 🏈 – Captain America #7 🇺🇸


Le samedi soir à la fac, c’est match de
football américain. Et match de foot, ça veut dire sport mais ça veut aussi surtout
dire fête, nourriture, pom pom girls et patriotisme, le combo parfait pour une ambiance de dingue
à l’américaine. Et ça tombe bien, car dans pas longtemps ce sera le Super Bowl,
c’est à dire la même fête, mais en 10 fois plus dingue. Vous l’avez compris, le Football est l’un des aspects les plus importants de la culture américaine. Mais si comme beaucoup
vous n’avez jamais rien compris à ce sport et à tous les événements qui l’entourent,
alors cette vidéo est faite pour vous ! Pour commencer, je me suis dit que le plus
judicieux serait de vous expliquer quel était le but de ce sport et comment il fonctionnait.
Alors évidemment je ne vais pas vous apprendre toutes les règles parce que ce serait bien
trop long et ce serait impossible, mais je vais au moins vous expliquer les bases, pour
que vous puissiez regarder un match sans vous poser trop de question ! Parce que ouais,
quand on regarde un match de football américain pour la première fois sans connaitre les
règles, on se demande un peu ce qu’on est en train de regarder. Donc ! Commençons par les bases. C’est
un jeu qui se joue à 11 contre 11. Avec d’un côté une équipe qui attaque, c’est à
dire qu’ils ont le ballon et qu’ils veulent marquer des points, et de l’autre côté
une équipe qui défend, donc en gros elle empêche les attaquants d’avancer. Les attaquants ont quatre tentatives, à savoir
qu’une tentative ça s’appelle un “down”, pour parcourir 10 yards. 10 yards, ça fait
a peine plus de 9 mètres. Pour se faire, soit un joueur court pendant 10 yards ou soit il fait une passe. Une fois les 10 yards parcourus, s’ils y arrivent, ils ont à nouveau 4 nouvelles tentatives. Et leur but évidemment, c’est d’arriver à ce qui s’appelle la “End Zone” de l’équipe adverse, c’est la zone où ils peuvent marquer des points. Et puisque les deux zones sont séparées de 100 yards, alors ils ont 50 yards, soit 45
mètres à parcourir lorsqu’ils partent du milieu ! Et si vous regarder à la télévision, sur
le terrain, vous avez cette petite flèche, dans laquelle il y a indiqué d’abord à
quelle tentative est-ce qu’on en est, donc là on en est à la première tentative par
exemple, et le nombre de yards qu’il reste à parcourir. Donc là logiquement, c’est
10 ! Et il y a aussi ces petites lignes ici, la bleue c’est de là où part le ballon, et la jaune c’est la ligne à franchir pour arriver aux 10 yards ! Alors dit comme ça, si vous avez tout suivi,
ça parait simple. Sauf qu’en face, il y a les 11 joueurs défensifs ! Eux, ils vont
tout faire pour les empêcher de parcourir leurs 10 yards ! Ils vont donc les plaquer,
leur bloquer le passage ou intercepter la passe, enfin tout ce qui est possible pour les bloquer. Et du coup à partir du moment où l’équipe offensive perd la balle, on considère la tentative échouée ! Et s’ils échouent les 4 fois, alors on inverse les rôles et
l’équipe défensive devient offensive, et inversement ! À savoir bien sûr que c’est pas pour autant
les mêmes joueurs d’un côté ou d’un autre, par exemple, les équipes professionnelles possèdent généralement 53 joueurs, donc ils ont des joueurs spécialisés en attaque, d’autres en défenses, et les
autres spécialisés dans d’autres trucs un peu plus compliqués. Concernant les points, il y a trois façons
d’en marquer. Déjà, le plus important, c’est le Touchdown.
C’est tout simplement quand le joueur entre dans la End Zone adverse ou alors que la balle
est envoyée à un joueur se trouvant dans cette zone. Cela rapporte 6 points. Eventuellement, l’équipe peut gagner 2
points bonus si ce touchdown est suivi d’un autre touchdown ou 1 point bonus s’il est
suivi d’un Fieldgoal. Et un Fieldgoal, c’est lorsqu’un joueur
envoie le ballon entre les poteaux, avec son pied. Si c’est réussi, ça leur rapportera 3 points
! Et enfin Il y a aussi le safety, c’est quand
un joueur en plaque un autre dans sa propre end zone ! Ça vaut deux points, mais c’est
très très rare ! Concernant le déroulement du match, il se
déroule en quatre quart temps de 15 minutes dont le deuxième et le troisième sont séparés
d’une mi temps de 20 minutes. Donc en tout, les joueurs jouent 60 minutes. Cependant,
je me répète, ils JOUENT 60 minutes, ce qui signifie qu’à chaque fois qu’il y
a une interruption, l’arbitre arrête le chrono. Donc en moyenne, un match dure environ
3 heures ! C’est pourquoi il y a beaucoup d’animation entre les phases, pour que l’on ne s’ennuie jamais ! Mais ça, j’en parlerai un petit peu plus tard ! Donc, ce sport est vraiment spécial car il
est à la fois très physique et violent mais aussi stratégique. Beaucoup pensent que c’est
un sport de bourrins qui ne font que de se sauter dessus et d’autres peuvent trouver
cela ennuyeux car ça s’arrête toutes les 30 secondes. Mais en réalité, lorsque l’on
regarde bien et qu’on s’y intéresse, en ayant compris comment ça fonctionnait,
ce sport demande énormément de reflexion. Il y a un nombre incalculable de règles,
de stratégies et de tactiques. Chaque joueur les connais par coeur et ils doivent effectuer leurs gestes très précisément. C’est pourquoi chaque joueur a un poste très précis qui leur a été attribué selon leur corpulence et leurs compétences, et donc de leurs points
forts. Un peu comme a l’armée en fait ! Et puisqu’on parle de l’armée, il faut savoir
que l’entrainement d’une équipe serait presque comparable à un entrainement de soldats,
c’est extrêmement difficile et rigoureux. Et les femmes dans tout ça ? Est-ce qu’il faut forcement être un vrai bonhomme pour jouer au football américain ? Parce que il faut l’admettre, à l’exception des pom pom girls dont je parlerai tout à l’heure, on voit quand même très rarement des femmes sur le terrain. Du coup, j’ai voulu me renseigner là dessus, et j’ai vu que des équipes existent depuis une bonne cinquantaine d’années ! Mais elles sont hyper rares et on en voit très peu dans les lycées et les universités. En revanche, il y a un championnat de football américain joué par des femmes qui devient de plus en plus populaire, ça s’appelle : le lingerie bowl… mais à mon avis, c’est
plus regardé par les hommes que par les féministes. Mais outre le fait qu’elles jouent en sous-vetements,
sans doute car ça attire plus de public, ça reste du vrai football américain bien violent comme on l’aime, qui fait pas les choses en douceur ! Et je pense qu’on peut tous affirmer qu’il n’y a qu’en Amérique qu’on peut trouver un truc pareil… Vous le savez sûrement, le football est aussi un sport très joué à l’université et à l’école. Mais il ne s’agit pas juste
d’une option sport ! Le football universitaire est extrêmement important et populaire. Le niveau des joueurs est presque équivalent
à celui de joueurs pros, et d’ailleurs, certains deviendront peut-être professionnels
par la suite Il existe une ligue internationale du football universitaire qui organise des rencontres entre les équipes, qui sont d’ailleurs souvent diffusées à la télévision. La majorité des universités ont leurs propres
stades qui figurent parmi les plus grands du monde. Par exemple le Michigan Stadium,
stade de l’université du Michigan, peut accueillir environ 107.000 personnes. Pour comparer, le stade de France a une capacité d’accueil d’environ 81.000 personnes… Et si c’est si populaire, c’est pour plusieurs
raisons. Déjà tout simplement car ce sport est un vrai symbole des états-unis qui est
ancré dans la culture, ce qui fait donc que l’université elle-même est presque représentée par son équipe de foot. Mais c’est aussi car même pour ceux qui n’aiment pas spécialement le sport, un match offre une ambiance unique. Généralement, c’est la vraie fête dans
toute la fac et parfois même dans toute la ville. Tout le public s’habille aux couleurs
de l’université, ou alors il les porte d’une autre manière… Les matchs commencent aussi souvent avec un Tailgate, c’est à dire une grande fête
conviviale sur le parking du stade avant que le match ne commence, avec des barbecues,
des boissons etc… C’est une super façon de faire connaissance avec d’autres supporters et de se mettre dans l’ambiance. Et une fois le match commencé, le public
à droit à des spectacles impressionnants comprenant fanfares, mascotte des équipes,
chant de l’hymne national devant les couleurs des Etats-Unis, preuve encore que ce sport
est un vrai symbole patriotique, ou encore le show des cheerleaders, donc celles que l’on appelle les Pom pom girls en europe, qui viennent soutenir les joueurs. Et évidemment, elles ne font pas que de secouer des ponpons justement. En fait, les cheerleaders font
elles aussi partie d’équipes à part entière qui suivent une préparation et un entrainement
extrême. Ça leur demande plusieurs dizaines d’heure par semaine de préparation, que
ce soit préparation physique ou répétitions des chorégraphies, Pour le show, il peut s’agir de danse, de gymnastique, de chants… C’est
un vrai spectacle, en fait ! Et bien sûr, les matchs professionnels offrent
un spectacle tout aussi époustouflant, seulement, le sport universitaire est tout de même plus
proche du peuple et de l’américain lambda, Mais si le football universitaire est si populaire,
ce n’est pas pour rien, car en fait, c’est les étudiants qui ont en quelques sortes
inventés ce sport. Au début du 19ème siècle, beaucoup de grandes universités américaines jouaient leurs propres versions de jeux de balles, généralement inspirés du football ou du rugby anglais. C’est à partir des années 1880 que Walter Camp, un étudiant de Yale devenu entraineur de l’équipe, instaure de nouvelles règles, encore valables
aujourd’hui. C’est ainsi qu’il créa un sport à part entière, et c’est pourquoi on considère cet homme comme le père du football américain. Par la suite, de plus en plus d’universités créèrent une équipe tellement qu’au fil du temps, elles en avaient presque toute une. Le football est donc devenu apprécié petit à petit de tous les américains. À la fin du 19ème siècle, on commençait même
à voir des équipes payer leurs joueurs, et c’est ainsi que ce sport devint un sport
professionnel. Ensuite, de nombreuses villes ont fondé leur équipe pro, jusqu’à ce qu’ils s’unissent en 1920 pour créer une ligue de football professionnel, connue aujourd’hui sous le nom de la NFL, la Ligue Nationale de Football, qui est devenue la
ligue principale aux États Unis. Sa vraie concurrente fut l’AFL, qui
a vu le jour dans les années 60. Seulement, elle s’est associée avec la NFL en 1970. Et cette association est à l’origine d’un des événements les plus importants aux États- Unis, et c’est en fait là que je voulais en venir dès le début : Le Super Bowl ! Au départ, il s’agissait de l’affrontement
entre les meilleures équipes de la NFL et de l’AFL jusqu’à ce qu’ils fusionnent. Aujourd’hui, il s’agit encore de la même chose puisque les équipes de la NFL sont toujours divisées en deux conférences qui s’affrontent pendant toute un saison, et le Superbowl est la grande finale opposant les deux meilleurs de ces dernières. Mais voilà, le Super Bowl, c’est pas juste
une finale de sport. C’est pas juste un match de football où les supporters espèrent
voir leur équipe gagner… Le Super Bowl c’est un réel événement pour une énorme partie des américains, qui est presque devenu une tradition. Que l’on soit fan de sport ou non, n’importe
qui peut trouver une raison de regarder le Super Bowl. Pour preuve, environ 115 millions
d’américains le regardent chaque année, et ce pour plusieurs raisons. Déjà parce qu’elle oppose les deux meilleures équipes de la saison donc forcément c’est un match généralement assez exceptionnel. L’équipe gagnante remportera le trophée Vince Lombardi, sur lequel son nom sera gravé par Tiffany & Co. Le trophée lui même vaudrait environ $25.000. Ce qui n’est pas grand chose finalement puisque chaque joueur de l’équipe gagnante recevra une paye d’environ $100.000. Contre $50.000 pour les joueurs perdants. mais comme je vous le disait, ce n’est peut-être
même pas le plus important. En effet, comme je vous avait déjà dit tout à l’heure, le football est un vrai événement patriotique, et c’est encore plus vrai lors du Super Bowl. On commence avec une fanfare époustouflante, on applaudit les soldats Et on laisse l’hymne nationale
à une personnalité reconnue dont le chant sera accompagné du silence des supporters
et des larmes des joueurs. Ces artistes vont de Diana Ross à Alicia Keys, en passant par Aretha Franklin ou encore Beyoncé. L’année dernière, il s’agissait de Lady Gaga. Mais les tickets les moins chers coutent environ 500$ et ça peut monter très haut, et il faut être très chanceux pour les avoir à temps ! Si vous vouliez une
place maintenant, il faudra débourser plus de 3000$. Mais ça, c’est pas bien grave car finalement
le superbowl, c’est encore mieux à la télé ! Et ça, c’est dû notamment à la publicité. Ça peut vous paraitre stupide comme ça mais pourtant, des dizaines de millions de personnes regardent le Super Bowl rien que pour les pubs ! On considère qu’ils représentent 40% des téléspectateurs ! C’est pourquoi diffuser une pub pendant le Super Bowl n’est pas donné, puisque les marques déboursent près de 5 millions de dollars pour un spot de 30 secondes Ce qui explique justement l’intérêt
par les spectateurs ! Quand une marque dépense tant d’argent dans une pub, autant faire pour qu’elle soit mémorable. Elles sont donc généralement uniques, droles, et parfois remplies de célébrités. Certaines sont devenu célèbres et iconiques ! Plus recemment,
les pages de pub ont aussi vu arriver des bandes-annonce de film, qui encore une fois,
créent souvent un gros événement ! Impossible également de ne pas parler du
halftime show, le spectacle de la mi-temps. Chaque années, le stade se transforme comme par magie en une impressionnante scène afin d’accueillir les artistes les plus populaires du moment pour performer un show hors du commun. Ainsi, les plus grands artistes tels que Michael
Jackson, Madonna, Beyonce, Katy Perry, dont j’ai trouvé la performance particulièrement incroyable ou encore Les Rolling Stones, sont passés par les stades du Superbowl. L’année dernière on a eu droit à une mi-temps géniale orchestrée par Coldplay, Bruno Mars, et Beyoncé, Et cette année, en 2017, ce sera Lady Gaga qui mènera ce concert. Du coup, au fil des années certains show ont su devenir
mémorables, comme celui du groupe U2 en 2002, qui a joué devant un écran géant affichant
le nom des victimes du 11 septembre. Ce show incroyable est donc au niveau
d’un vrai concert, avec une mise en scène souvent très impressionnante. Il a été prouvé qu’il y avait des pics d’audience pendant la mi-temps, preuve encore une fois que le Superbowl n’est pas si populaire en tant que match sportif, mais en tant que
spectacle de sportif. La cible c’est pas le fan de foot mais c’est la famille et les amis qui veulent passer un bon moment à manger et à boire devant un
événement télévisé devenu légendaire. C’est juste un événement convivial qui
a réussi à devenir une tradition américaine. D’ailleurs, fait intéressant, il y a plus
de nourriture consommée le jour du Super Bowl que n’importe quel autre jour de l’année,
si l’on exclue Thanksgiving. On compte alors environ 55.000 tonnes d’avocat, 14.000 tonnes
de chips, environ 1,3 milliards de chicken wings ou encore 4 million de pizzas… et le tout accompagné de plus d’un milliard de litres de bière ! Et c’est sur cette information qui donne
faim que se termine cet épisode. Si vous voulez regarder le 51ème Superbowl en mangeant des chicken wings et en buvant de la bière, alors sachez qu’il aura lieu le dimanche
5 février prochain, aux alentours de minuit pour nous les européens. Enfin du coup pour
nous c’est plutôt la nuit du dimanche au lundi. Et il opposera les New England Patriots aux Atlanta Falcons Ce sera diffusé en France sur Bein
Sport ou alors gratuitement sur W9. Par contre, vous n’aurez pas les pubs ! Aux États-Unis
ce sera diffusé sur Fox, donc si vous voulez voir les pubs, vous savez où aller si vous avez un VPN ! Sur ce je vous souhaite un bon Superbowl,
et je vous dit à la prochaine !

About the Author: Garret Beatty

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *